lettre à Jean Louis Aubert, chanteur, compositeur

Publié le par Mbeley

Ce samedi 11 juillet 2015, j'ai eu le grand plaisir d'assister à un concert à Nantua, suite à l'idée judicieuse du maire, mr Carminati.

Jean-Louis Aubert, lui-même, en chair (euh, pas tant que ça...;-) et en os, natif de la ville de Nantua dans l'Ain, après s'est fait désirer (et on le désirait !!) nous est apparu sur scène, sous les applaudissements et les cris de joie. Il faut dire qu'il faisait tellement chaud ce jour-là, canicule oblige... et dehors, pour être sûre de ne pas me trouver trop loin de la scène, 2 ou 3 h avant de pouvoir enfin entrer....pfouuuuu, faut-il qu'on l'aime not' Jean Louis Aubert ! Hein ! et chaud dedans, pas de clim et nous tous debout serrés comme des sardines pour mieux apercevoir notre héros !

Mais mon attente s'est avérée largement récompensée,~~

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Aubert https://www.flickr.com/photos/64439301@N05/sets/72157627039489236/

J'ai adoré le spectacle, du début à la fin, un pur régal, et pour les oreilles , et pour les yeux.

On aime ou on n'aime pas Jean Louis Aubert.

Moi j'aime !

Pour le concert, nous portions quasi tous un tee shirt blanc avec un gros cœur rouge avec, inscrit dessus J L A.

J'ai aimé :

- les mélodies connues ou non qu'on reprenait ensemble, les textes parfois tristes, nostalgiques, sensibles, sa réalité ;-)

- le musicien, un as de la guitare, de l'harmonica, du piano qui sait aussi jouer avec ses orteils comme il dit , pour enregistrer dans sa boîte les accords, un musicien qui jouait avec ses tripes tout en dégoulinant de sueur

- le chanteur, parfois grave, ému, un gars qui chantait avec son cœur, qui a su plaisanter, s'exprimer dans la douceur, la tendresse sans jamais être vulgaire

- l'homme, sensible qui m'a touchée lorsqu'il parlait de ses parents, en disant "mon papa", "ma maman" et non, mon père ma mère, gentil et attendrissant comme un gamin, notre Jean-Louis de 60 ans (moi aussi je suis de 1955, mais du 30 septembre). D'ailleurs, sa maman était présente et est montée sur scène, une belle femme, aussi gracieuse que son fiston.

Il a donné, not'JLA, ce soir-là ! Tignasse rebelle sur un visage tellement marqué par les émotions... les nuits blanches.... les inconsciences... les excès....

ah, la vie....

Et j'ai adoré le joli sourire de JLA, sa simplicité, j'ai même rêvé de lui la nuit qui a suivi, c'est vous dire !

Alors aujourd'hui, Jean Louis, je t'ai offert un très beau cadeau, car je suis magnétiseuse et je recentre aussi les auras autour des personnes. On peut me retrouver sur le site :

http://www.magnetiseuse.fr

Donc, j'ai pu remarquer que ton aura était complètement partie à Babeloued... et, je t'ai replacé ton aura bien autour de toi, comme un œuf autour de toi, pour que tu sois bien sur les rails de ta vie, de ton cœur, de tes pensées, de tes inspirations.... bref, en tous domaines....

que du plus plus plus, pour être en harmonie avec toi-même.

Je sais bien que tu ne liras jamais cette lettre, mais tu te sentiras beaucoup mieux, après peut-être....hum, hum...envie de faire un gros dodo... mais tu te sentiras tellement mieux après, c'est moi qui te le dis.

En pensée, j'ai reporté le tee shirt blanc avec le gros cœur rouge et je te dis :

I love J L A !

Bravo à toi et merci encore pour cette énergie musicale qui fait que encore à ce jour, je fredonne encore tes chansons. Que du bonheur !

Merci Jean Louis.

Michèle Beley

Commenter cet article