des prostituées en colère...

Publié le par Mbeley

Dans le Bien Public ce dimanche 8 juillet 2012, il est question des prostitué(e)s en colère qui défilent à Paris.             

                                                                                                                                                                                                      En ligne de mire la volonté affichée de la ministre des Droits des Femmes, madame NAJAT VALLAUD-BELKACEM d'abolir la prostitution en France et de pénaliser les clients...                                                                                                    De par ses racines, il est certain que cette jeune dame est horrifiée contre ce métier vieux comme le monde..                                                                                                                                                                                Mais...si cette dame réussit à abolir la prostitution en France, il y a de nombreux risques à faire courir, à engendrer.                                                                                                                                                                                  Moi je ne pense pas à ces dames ou messieurs qui veulent re commerce de leur corps (ça les regarde !).                                                                                               Non, je pense à toutes les femmes et hommes de France,  quel que soit leur âge, à nos petites filles ou petits garçons, adolescentes ou adolescents, jeunes femmes, jeunes hommes qui se promènent dans la rue, qui se rendent à leur travail, loisir, etc... et parfois tard le soir.                                                                                                                                                                                   Je pense au risque de VIOLS !!!                                                                                                                                                                                              Ces personnes qui utilisent les services des prostitué(e)s ne sont pas tous des désaxés, Dieu merci !                                     MAIS !!!                                                                                                       Il y en a !!! qui chercheront à assouvir leurs pulsions d'une manière ou d'une autre....                                                                                          Pour ma part, cette décision est une mauvaise décision...qui peut engendrer bien des crimes, viols, misères morales, traumatismes psychologiques et j'en passe et pas des meilleures.                                                                                                                       Laissez-les donc "travailler" (sous surveillance puisque rentrée d'argent = rémunération) et dans l'ombre (pourvu qu'il n'y en ait pas dans ma rue  )et dans des lieux qu'il faudrait,en revanche, limiter et préciser.

Publié dans santé

Commenter cet article