ELECTION, ABSTENTION, PEDOPHILIE, chronique su 21.03.2010

Publié le par Mbeley

 

Ce qui a retenu mon attention aujourd'hui dans le journal du Bien Public du 21.03.2010 :

1)Dominique Pillot : « Donne-t-on les vraies explications de l’abstention ? »



Le taux d'abstention

« Le taux d'abstention au premier tour des élections régionales ne m'a pas surpris, parce que je trouve qu'il y a un décalage entre les hommes politiques au plan national et local. Sur le plan national, ils sont en retrait des réalités, et sont parfois trop technocratiques. De plus, cela me semble difficile de défendre l'intérêt général quand on ne s'applique pas les mêmes règles, comme par exemple en matière de retraite. Je suis bien d'accord avec les propos courageux de ce monsieur !!! En outre, l'influence des médias parisiens n'est pas étrangère à cette abstention. Est-ce le problème aujourd'hui de savoir qui va se présenter en 2012 ? J'aurais préféré que les mêmes médias mettent en valeur la compétence des élus locaux qui sont confrontés aux problèmes quotidiens de leurs électeurs. Pour ma part, je suis allé voter au premier tour, et j'irai au second ! Moi aussi !

2) En Page 6, page Politique, le titre « 10 raisons d'aller voter » interpelle, surtout les femmes, en ce qui me concerne.

Rappel, du droit des femmes au vote obtenu en 1944.... Oui, c'était hier !

Pour le respect de toutes ces femmes qui se sont battues pour que les voix des femmes soient prises en considération :

MESDAMES, ALLEZ VOTER !!! même si vous n'êtes pas d'accord avec aucun parti, une enveloppe vide exprime votre indécision, votre mécontentement, mais au moins votre participation !!!

3) PEDOPHILIE....

Comme au temps des cirques romains, on montre du doigt, on accuse, il faut des coupables. Ce thème écœurant qu'est la pédophilie n'est malheureusement pas réservé qu'aux gens d'église...!!! Des pervers, il y en a dans toutes catégories ...

Chronique par Gérard LECLERC, BIEN PUBLIC du 21.03.2010
 

La Congrégation pour la Doctrine de la foi, chargée par Jean-Paul II de centraliser et de juger tous les cas de crimes sexuels commis par des prêtres contre des enfants, dans l'ensemble du monde, vient de livrer ses chiffres. Environ 300 prêtres concernés en neuf ans. Quelle institution s'est montrée aussi transparente dans un domaine aussi symboliquement douloureux ? Faut-il rappeler que les États et leurs appareils judiciaires ont attendu, pour s'alarmer, une prise de conscience nouvelle du crime pédophile, encore justifié par une partie de l'intelligentsia au lendemain de 1968 ? Il va falloir désormais s'interroger sur la quasi-exclusivité de l'opprobre qui s'est retournée contre l'Église catholique, alors qu'on sait pertinemment que ce type de criminalité touche l'ensemble des institutions éducatives : Éducation nationale, centres aérés, camps de jeunes, scoutisme, services sociaux, voire même la magistrature chargée de la protection des mineurs, ou bien encore la médecine... On peut évoquer encore le cas du corps diplomatique et des organisations internationales où la direction des Nations unies a commencé un travail de purge. Il ne faut pas oublier non plus le monde du sport, lui aussi concerné. Il ne s'agit, évidemment pas, de dégager l'Église de ses responsabilités, mais de prendre une vue exacte du mal, de ses causes et de ses remèdes. La cruelle épreuve que nous vivons devra, tôt ou tard, sortir de son cadre accusatoire pour qu'on envisage les moyens de parer à une pathologie sociale redoutable.


...sans compter tous les travers visant tous les niveaux sociaux qu'offrent les portes béantes par Internet à toute dépravation pédophile...
N'hésitez pas à me laisser des commentaires et retrouvez-moi sur mon site
www.magnetiseuse.fr et sur mon blog michelebeleyauteurecrivain.blog.fr

Publié dans michèle beley

Commenter cet article