Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 21:59

 

Le lait de vache et ses inconvénients ....


  
Vous retrouverez, en cliquant sur le lien

http://www.amessi.org/Lait-de-vache-et-ses-inconvenients-pour-la-sante


les extraits de textes liés au lait de vache...

à lire...à réfléchir...

Dur pour les gourmands (dont je fais partie )

Ma rhinite chronique durant 365 jours par an serait-elle due à ma consommation quasi quotidienne de succulents yaourts ? De fromages blancs crémeux ? de délicieuses tartines beurrées (+ confiture) au petit déjeuner ??? 

Et la prise de poids ?

 

Voici quelques extraits : 

 

« Mais il faut pour les nourrissons lui préférer le lait maternel ou à défaut les laits de céréales germées / kamut , épeautre , etc. ou le lait d’amandes , de riz voire de soja ( lacto-fermenté + ) »

...........

                  « Des préjugés, mythes, idées reçues, et conditionnements

* Un aliment fondamental pour l’humain ? : le lait de vache n’est pas en réalité un aliment fondamental pour l’être humain :

en fait, il constitue un aliment fondamental pour le nouveau-né de la vache, le veau ; pour chacun des mammifères, le lait produit est spécifique et adapté au nouveau-né de la même espèce, durant une phase passagère après la naissance,...................

 

« ainsi, d’autres sources de calcium peuvent se révéler mieux adaptées à ses capacités et à ses besoins :

fruits secs oléagineux (amande, noisette, . . .), algues (spiruline, nori, . . .), crustacées (crevettes, moules, . . .), poissons, choux, épinards, haricots verts, salades, châtaignes, sarrasin, céréales complètes ou semi-complètes, légumineuses (pois chiche, lentille, haricot sec, . . .), cacao, chocolat, ....................

 

Troubles liés à la consommation du lait de vache et dérivés (les fromages à pâte molle ou dure, yaourts, etc...) :


Des troubles et maladies pouvant être liés à leur consommation :

     - Les intolérances au lait de vache et à ses produits dérivés (fromages frais ou fromages blancs, petits-suisses, yaourts ou yoghourts, fromages fermentés à pâte dure ou molle, crèmes, beurres,

     - gastro-entérite, colite, recto-colite hémorragique ou non, hyposthénie, hypotonie, et/ou atonie digestive et métabolique,

     - ORL, bronchiques et respiratoires :congestions,mucosités, glaires,

catarrhes, écoulements du nez (rhinite ou coryza), des sinus (sinusite), des végétations (végétations adénoïdes), du pharynx (pharyngite, rhinopharyngite), du larynx (laryngite), des amygdales (angine, amygdalite), de la trachée (trachéite), des bronches (bronchite, bronchiolite), des oreilles (otite), des mastoïdes (mastoïdite), des yeux (conjonctivite, blépharite, orgelet, aigus ou chroniques, persistantes ou à répétition, avec possibilités de réactions fébriles et/ou spasmodiques allergiques ou non (éternuements, tensions, spasmes, douleurs, spasmes, asthme, oppression respiratoire, . . .), et avec possibilités d’invasion microbienne (bactéries, virus,

     - cutanés ou dermatologiques :   croûtes de lait, rougeurs, eczéma, urticaire, abcès, furoncles, acné, séborrhée,kystes, avec ou sans démangeaisons (prurit),avec ou sans invasions microbiennes

     - rhumatologiques,rhumatismaux,osseux et/ou

articulaires :rhumatismes avec inflammation (œdème, arthrite, polyarthrite, arthritisme, neuro-arthritisme.et/ou avec dégénérescence (ostéoporose, décalcification, arthrose, épanchement, . . .),

 

     - avec ou sans réactions spasmodiques (tensions, raideurs, douleurs, spasmes, contractures, . . .),et souvent sensibles et aggravés à l’humidité et/ou au froid

     - génitaux et urinaires : pertes blanches (leucorrhées), congestion mammaire avec ou sans tension, souvent aggravée avant les règles (syndrome prémenstruel), stérilité, kystes, fibromes,tumeurs, ou chez l’homme congestion prostatique
     - néphrite ou néphrose, avec ou sans dépôts calciques, calculs ou lithiases, cystite, cystalgie, énurésie,

     - circulatoires, artériels, veineux, et lymphatiques : hypertension ou hypotension, anémie, ralentissement circulatoire, congestion veineuse, stase lymphatique, hypertrophie des ganglions, adénite, scrofulose, imprégnation hydrique, rétention d’eau, œdème, dépôt calcique, artériosclérose, angor, artérite,prédominance de l’Élément Eau Humidité (kapha selon l’ayurveda ou yin selon médecine taoiste),

sensibilité à l’humidité et/ou au froid


     - diminution et déficit de l’attention, de l’éveil, somnolence, lenteur mentale,   léthargie, autisme,. . .


     - fatigabilité, fatigue, hyposténie, hypotonie,asthénie,anergie,.. .,musculaire, nerveuse,et générale, donc déficience de la vie animique


     - excès de la vie végétative,

     - prise de poids, surcharge pondérale, obésité, hyper-cholestérolémie, hyperlipémie, et déséquilibre, ou aggravation, des constitutions carboniques (kapha selon ayurveda ou yin selon le tao), tempérament lymphatique (kapha ou yin), terrain ou diathèse sycotique (sycose selon homéopathie), pré-cancérose ou terrain diathèse pré-cancéreuse (cancérinisme selon homéopathie) qui favorise des cancers, terrain diathèse arthritique ou neuro-arthritique,terrain allergique, diathèse hyposthénique, diathèse anergique, terrain diabétique, ralentissement du métabolisme de base, frilosité ou refroidissement, intoxication, céphalées, maux de tête, migraines,   nervosisme, spasmophilie, tétanie, maladies auto-immunes, collagénoses, scléroses, dégénérescences, déficience immunitaire, amaigrissement et dénutrition lors de troubles digestifs chroniques de malabsorption digestive »

 

GLUPS !!!! 

 

le calcium ????

 

 

Autres extraits tirés de Wikipedia :


« D'autres aliments contiennent du calcium : eau du robinet, amandes, pistaches, dattes, persil, figues, cresson, cacao, pissenlit, oranges, haricots secs, jaune d'œuf, graines de sésame, Tahini, brocoli, choux, épinard (les légumes à feuilles vertes en général), certains poissons…

 



Le calcium dans l'alimentation

 

Le calcium est de loin le métal le plus abondant dans le corps. Il est majoritairement entreposé dans les os, dont il fait partie intégrante. Il contribue à la formation de ces derniers, ainsi qu'à celle des dents, et au maintien de leur santé. Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation sanguine, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cœur.

 

Importance physiologique du calcium

 

Le calcium intervient dans la formation des os et des dents ; son déficit va donc les affecter (ostéoporose, problèmes de croissance). Son excès provoque l'apparition de calculs rénaux.

De plus, il intervient dans les échanges cellulaires et est, de ce fait, vital. Son taux sanguin (calcémie) est extrêmement régulé, pour éviter des variations fatales à l'organisme.

Les hormones impliquées dans cette régulation sont la parathormone et la calcitonine, bien que le rôle « hormonal » de la calcitonine soit discuté étant donné que son augmentation n'entraîne pas de modification sur le métabolisme phospho calcique. Il serait plus juste de considérer la parathormone et le calcitriol (dérivé de la vitamine D) comme les deux principales hormones du métabolisme phospho calcique. Voir aussi métabolisme du calcium. Le calcium sert aussi à réguler le pH corporel, il est relargué des os lorsqu'il y a une acidification du milieu interne provoquée par une consommation de produit acidifiant (protéines, laits…) et une faible consommation de végétaux qui ont un effet alcalinisant......... »

 

Ci-dessous un autre lien à lire avec grand sérieux sur le lait de vache...

Il est grand temps de penser à votre santé plutôt qu'à votre palais....

le sacrifice est dur...autant pour moi...mais...entre souffrir et bien manger ?

Pour moi, le choix est fait !

On peut très bien manger sans produits laitiers de vache.

 

 

 

 

Retrouvez-moi sur

http://www.magnetiseuse-beley.fr

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mbeley - dans santé
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens